accueil

+ Les personnages
+ Images du manga
+ Images de l'anime
+ Les épisodes
+ Les cellulos

+ Les personnages
+ Images du manga
+ Images de l'anime
+ Images du roman
+ Les épisodes
+ Les cellulos

+ Les personnages
+ Images du manga
+ Images de l'anime
+ Les épisodes

 


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

Chapitre 3 : Explications

     Oscar se laissa porter par son cheval, toutes brides abattues. Le vent lui fouettait le visage et emmêlait ses cheveux mais pour rien au monde elle n'aurait réduit sa vitesse. Elle ne s'enfuyait pas, non, elle voulait juste chevaucher comme si rien ne c'était passé… Elle se sentit lentement grisée par la vitesse et glissa sa tête tout contre l'encolure de sa monture, la crinière se mêlant à ses cheveux.

     Quand le cheval s'arrêta enfin, épuisé, près de la demeure familiale, elle mit pied à terre. Oscar toisa la grande bâtisse d'un regard de défi, prit la longe de l'étalon blanc et le mena vers la grille d'entrée. Elle aperçut André qui se tenait devant l'écurie. Il avait longtemps attendu la jeune femme et ayant vu Girodel revenir seul, il s'était décidé à rentrer l'attendre au château. Oscar, qui se préparait déjà à affronter son père, passa à côté de son ami d'enfance sans lui adresser un mot. Elle lui tendit juste la longe puis monta l'escalier de marbre d'un pas décidé.

     Elle pénétra dans le petit salon et claqua la porte derrière elle. Le général, tranquillement installé sur son fauteuil préféré, sursauta.

- "Et bien, Oscar, est-ce une façon de pénétrer ainsi dans une pièce ? Il me semble pourtant que vous n'avez pas été éduqué de manière aussi rustre ! , s'exclama-t-il.

- Père, nous devons parler, répliqua Oscar.

- J'attends toujours vos excuses pour votre intrusion…"

     Oscar ne répondit pas et se contenta de défier le général, lèvres et poings serrés.

- "Cela suffit, mon fils ! , cria-t-il en se levant, le visage déformé par la colère. Je ne supporte pas votre comportement ! Baissez les yeux tout de suite et excusez-vous !"

     Devant l'immobilité d'Oscar, le sang du général ne fit qu'un tour et il gifla violemment son enfant. Oscar ne bougea pas, ne réagit pas et se contenta de continuer à le regarder. Son père la gifla de nouveau et la secoua… puis il finit par la jeter à terre en continuant de lui réclamer des excuses.

- "J'attends les vôtres, père", finit-elle par répondre en laissant une larme s'échapper. Elle essuya celle-ci avec le revers de sa manche et se releva lentement. "Girodel m'a avoué votre "arrangement" sur mon avenir…"

     Le général ne répliqua pas et resta sans voix devant sa fille. Il sentit alors le poids du remords s'abattre sur les épaules et baissa la tête, vaincu.

- "Père, je vous en conjure, dites-moi ce qui c'est réellement passé entre vous et le comte de Girodel.

- Oh ! , Oscar, mon enfant, … je suis désolé… jamais je n'aurai du…. Je souhaitais tellement préserver l'honneur des Jarjayes… Si tu avais perdu ce duel, je crois que je ne l'aurai pas supporté…"

     L'attitude du général changea légèrement, il se redressa en secouant la tête puis continua :

     "Jamais je n'ai douté de tes capacités, mon fils, mais … notre famille est une noblesse d'épée. Il était inconcevable que tu échoues dans ta carrière militaire… Il faut aussi que tu saches que j'ai eu des soucis financiers à la même époque. Il fallait maintenir le train de vie de notre famille qui, tu le sais bien, est de bonne mais … de petite noblesse… C'est à ce moment que le comte de Girodel a fait sa proposition. Son fils t'avait remarqué depuis plusieurs mois et désirait faire de toi son épouse…"

     Oscar le laissait débiter sa tirade sans bouger ni répondre. C'était comme si les mots qu'elle entendait n'avaient aucun sens. Elle restait abasourdie.

     "J'ai obtenu de lui ton poste de capitaine des gardes royales et un prêt avantageux, reprit Jarjayes. En échange, je consentais à ce que tu épouses Victor-Clément en me faisant grâce de ta dot… Avec cet accord, l'honneur militaire de la famille est sauf à présent… Je peux donc te rendre ta vie de femme et tu peux désormais cesser cette comédie… Tu épouseras le comte de Girodel dans un mois…"

     Oscar resta anéantie par la nouvelle qui venait de tomber, tel un couperet, sur ses frêles épaules. Ainsi elle n'avait été qu'un pantin manipulé par les ambitions de son père. Cet homme avait contrarié son destin depuis son plus jeune âge pour satisfaire son orgueil. Elle s'était toujours pliée à sa volonté et avait finit par choisir la voie militaire… un peu pour lui faire plaisir, un peu pour satisfaire ses envies de liberté, pour vivre selon la manière dont elle avait été éduquée, pour voir si elle était à la hauteur de la tâche, pour avoir l'illusion de maîtriser le cours de sa vie…

     Illusions, tout n'est plus qu'illusions maintenant… Où commençait la vérité dans ce monde de mensonge ? Elle perdait peu à peu confiance en ses capacités, elle se demandait si chacun de ses combats n'avaient pas été truqués par son père. Elle se croyait habile au maniement de l'épée et du pistolet, elle pensait être un bon soldat…un bon officier… être le fils que son père avait toujours désiré, mais, à présent, elle doutait de tout…

     Elle sortit en claquant la porte, sans jeter un regard sur son père, sur cet homme qu'elle croyait connaître, pour qui elle avait sacrifié sa jeunesse, qu'elle aimait tant… et qui l'avait trahie, manipulée…

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

 

+ City Hunter
          - Trafic
          - Nouvelle cliente
+ Versailles no Bara
          - Pluie d'orage
          - L'âge de raison

+ Winamp skins
+ Dolls
+ Settings

+ City Hunter
+ Cat's Eye
+ Versailles no Bara
+ Divers

+ email
+ livre d'or



Layout: Lovely Designs
Brushes: Digital Bristle


Site By: Sweet Hitomi