accueil

+ Les personnages
+ Images du manga
+ Images de l'anime
+ Les épisodes
+ Les cellulos

+ Les personnages
+ Images du manga
+ Images de l'anime
+ Images du roman
+ Les épisodes
+ Les cellulos

+ Les personnages
+ Images du manga
+ Images de l'anime
+ Les épisodes

 


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

 

Chapitre 2 : Le client

     Elle entra dans le café Cat's Eye où elle devait recevoir son nouveau client. Les finances étaient comme d'habitude au plus bas et Kaori en avait assez de se serrer la ceinture quand elle voyait où partait l'argent : dans les bars à hôtesse, en alcool, en nourriture … Elle soupira et vit Miki accoudée au comptoir, le regard dans le vague, un sourire au coin des lèvres.

 - "Eh ! Bonjour Miki, lança Kaori gaiement, dis donc, c'est comme ça que tu accueilles tes clients ?

 - Ah ! , c'est toi Kaori. Excuse-moi, j'étais perdue dans mes pensées…

 - C'est ce que j'avais remarqué ! Dis-moi, est ce que je peux les partager ?

 - Euh..., c'est que ça concerne Umibozu et moi, dit-elle en rougissant.

 - Allez, confie-toi à moi. Je te promets de ne rien dire à Ryô !

 - Bon, voilà, je lui ai demandé de m'épouser.

 - Quoi !! Et alors ??

 - Il a dit oui !!!!!! , cria Miki en sautant de joie.

 - Ca alors, mais c'est formidable pour vous deux. Comment as-tu réussi à décider l'éléphant ?

 - En fait, j'ai cousu une robe de mariée et quand il l'a vue, il n'a pas pu faire autrement que d'accepter, jubila-t-elle.

 - Il faudra que tu me la montres, continua Kaori, et …"

     Elles furent interrompues par l'arrivée d'un client dans le café. C'était un homme de taille moyenne, européen, la trentaine, assez bel homme, les yeux gris et les cheveux châtains foncés. Il portait un complet crème du plus bel effet. Il se dirigea vers le bar et demanda le cocktail XYZ comme ils en avaient convenu au téléphone en fixant le rendez-vous.

 - "Bonjour, je suis City Hunter, que puis-je pour vous ? , demanda Kaori en souriant.

 - Euh… c'est à dire… il me semblait avoir compris que City Hunter était un homme.

 - En fait, c'est le nom de notre équipe ! Bon, venons-en aux faits, s'il vous plaît. Je m'appelle Kaori Makimura et vous ?

 - Paul Alexander.

 - C'est bizarre, votre nom me dit quelque chose …

 - Je suis l'attaché de l'ambassadeur britannique qui a été assassiné il y a trois jours. Vous avez du lire mon nom dans la presse.

 - Oui, peut être…

 - Voilà, je ne veux pas que ce meurtre reste impuni. William Johnson était mon meilleur ami. Il a été abattu froidement sous mes yeux en pleine rue et je veux que vous retrouviez les coupables.

 - Les avez-vous vus ?

 - Malheureusement, non, ils sont passés trop vite dans une voiture noire et ils portaient des lunettes noires. Mon dieu, tout ce sang, c'était horrible. Moi-même, j'ai été blessé légèrement, dit-il en montrant un bandage à son poignet gauche.

 - Est-ce vous vous attendiez à cet attentat ?

 - Pour tout vous dire, William et moi-même avons reçu plusieurs lettres de menaces, mais jamais je n'aurai cru…

 - Où sont-elles ?

 - Tenez, je vous les ai amenées."

     Kaori prit les trois lettres des mains de Paul. Elle les examina minutieusement : c'était du papier à lettre ordinaire, on avait découpé et collé des lettres provenant de divers journaux et collées ensemble pour former à peu près le même message sur chacune d'entre elles. "Ne fourre pas ton nez dans nos affaires où sinon on aura ta peau !!" Les lettres continuaient ensuite par un flot d'injures.

 - "William était très engagé dans la lutte contre la drogue. Il avait découvert que des trafiquants utilisaient l'ambassade pour couvrir leur trafic. Il voulait y mettre un terme. Malheureusement, il y a laissé la vie.

 - Bien... et qu'avez-vous découvert exactement ?

 - J'ai renversé accidentellement un bibelot à l'ambassade et en se brisant j'ai vu qu'il contenait une étrange poussière blanche.

 - Héroïne, cocaïne ?

 - Non, il s'agirait en fait d'un tout nouveau stupéfiant… En tout cas William et moi avons mené notre petite enquête à l'intérieur de l'ambassade et pour l'instant elle n'a encore rien donné.

 - Très bien, je vais vous mener à mon partenaire… Bien entendu, nous acceptons l'affaire. Euh, en ce qui concerne nos honoraires…

 - Ne vous inquiétez pas, coupa-t-il, votre prix sera le mien !

 - O.K., allons-y !"

     Ils sortirent donc après que Kaori eut fait un clin d'œil complice à Miki. Elle affichait un sourire franc : "Un client, un vrai client enfin !!! Pour une fois, ce n'est pas une femme et nous allons être largement payés." pensa-t-elle. Son sourire redoubla en s'imaginant la tête de Ryô quand …

     Soudain, une tension dans la nuque interrompit le cours de ses réflexions. Danger ! Ce mot s'affichait clairement dans son esprit. Aussitôt, elle mit sa main droite sur son sac, l'ouvrit et prit le revolver sans le sortir. Elle jeta des rapides coups d'œils circulaires puis aperçut une voiture noire qui se dirigeait droit vers eux, la fenêtre passager commençait à descendre…

     Kaori réagit en une fraction de seconde, elle poussa Paul à terre, derrière l'enseigne à néon du café, sortit le revolver, s'agenouilla et attendit. Elle entendit presque au même moment trois détonations claquer. Les deux premières balles se logèrent dans le logo Cat's Eye et la troisième érafla la joue droite de Kaori. Sans trembler, elle visa la voiture et vida son chargeur… Elle n'arriva pas à toucher les pneus mais chacune des balles toucha la voiture.

     "Et merde ! , dit-elle en se relevant. Au moins, mes entraînements commencent à porter leurs fruits. J'étais à deux doigts des pneus !"

     Elle aida Paul à se relever. Celui-ci regarda la jeune femme, étonné. Il ne lâcha pas ses bras, la regarda avec reconnaissance et un sourire charmeur.

 - "Je sens que je ne vais pas regretter de vous avoir engagé. J'avoue avoir eu des réticences en voyant une si frêle jeune femme garde du corps, mais maintenant, je suis très impressionné. Vous êtes aussi efficace que ravisante !

 - C'est que je suis une professionnelle, vous savez !", répondit-elle en souriant

     Le compliment, certes facile, fit rougir Kaori jusqu'aux oreilles. Paul fit un baisemain à son garde du corps et la prit par le bras. Puis, ils se dirigèrent vers l'appartement des deux nettoyeurs.

     Une silhouette sortit de l'ombre de la ruelle juste derrière eux. Ryô les regardait s'éloigner en souriant. Il rangea son magnum en pensant aux progrès de Kaori. "Tu réagis de mieux en mieux, partenaire ! Il va encore falloir s'entraîner pour le tir mais je suis fier de toi !"

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

 

+ City Hunter
          - Trafic
          - Nouvelle cliente
+ Versailles no Bara
          - Pluie d'orage
          - L'âge de raison

+ Winamp skins
+ Dolls
+ Settings

+ City Hunter
+ Cat's Eye
+ Versailles no Bara
+ Divers

+ email
+ livre d'or



Layout: Lovely Designs
Brushes: Digital Bristle


Site By: Sweet Hitomi