accueil

+ Les personnages
+ Images du manga
+ Images de l'anime
+ Les épisodes
+ Les cellulos

+ Les personnages
+ Images du manga
+ Images de l'anime
+ Images du roman
+ Les épisodes
+ Les cellulos

+ Les personnages
+ Images du manga
+ Images de l'anime
+ Les épisodes

 


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9

 

Chapitre 2 : Affaire acceptée ??

     Assises dans le salon, l’inspectrice Nogami et sa collègue Yoriko Ayuma expliquaient à Kaori comment la jeune femme avait réussi à s’introduire au sein de la dangereuse organisation mafieuse. Elle s’était faite passer pour une tueuse à gage renommée qui croupissait depuis peu en prison. Elle avait réussi à entrer dans les bonnes grâces de Yamura fils et commençait à réunir des preuves sur les agissements de l'organisation…. Puis la taupe a alerté les Yakusa et il a fallu fuir.

 - "C'est moi !!!!, cria Ryô d'une voix enjouée.

 - Nous sommes dans le salon, répondit Kaori sans se lever pour l'accueillir, et nous avons une cliente !".

     Ryô se figea en entendant le dernier mot prononcé par sa partenaire : "C.L.I.E.N.T.E"… En un instant, son regard s'éclaira, sa bouche se tordit en un rictus gourmand et son cou s'étira pour aller observer la nouvelle venue.

     Son regard glissa rapidement sur Saeko et sa partenaire pour se concentrer sur la jeune femme assise en face de Kaori. Elle se tenait de dos, ses cheveux longs, coiffés aux doigts, effleuraient ses épaules légèrement dénudées alors qu'elle se penchait pour poser la tasse de thé. Elle portait un t-shirt vert amande moulant, un jean taille basse et des baskets.

     "Aaaah, passons tout de suites aux choses sérieuses..", cria Ryô en sautant sur l'invitée, uniquement vêtu d'un caleçon bleu rayé de blanc, veste et pantalons ôtés précipitamment pour un assaut des plus fougueux.

     "DOOONG", le maillet de 115 tonnes s'abattit sur l'étalon de Shinjuku, anéantissant son attaque perverse et le renvoyant s'encastrer tout près de la porte d'entrée.

     Il s'ébroua, recoiffa ses cheveux et revint à la charge en tentant une approche plus séductrice que frontale. Il se composa un visage des plus sérieux et s'approcha de la cliente, puis commença son baratin de dragueur en la prenant par les épaules.

     "Ne vous inquiétez plus, vous êtes entre les mains du meilleur garde du corps du Japon. Je me présente : Ryô Saeba, 20 ans, et je tiens mon corps à votre entière disposition pour..."

     Il n'acheva pas sa phrase car son regard venait de croiser celui de Yoriko. Ce fut comme si le temps venait de s'arrêter, le visage de Ryô se figea, ses yeux trahirent une légère déstabilisation, sa main se retira lentement des épaules de la jeune femme … son cerveau fonctionnait à toute vitesse. Il fallait trouver une échappatoire et vite !!

     Il se déplaça vers Saeko, lui monta carrément sur les genoux.

     "Saeko, ma chérie, tu es venue rembourser ta dette ? , questionna Ryô en approchant son visage de celui de l'inspectrice et en brandissant une liste impressionnante de "coups à tirer".

     La réponse ne se fit pas attendre puisque la jeune femme pinça les deux mains de Ryô qui se promenaient sur ses jambes et Kaori la relaya en lui assénant un terrible coup de pied qui le fit asseoir sur la table basse du salon, balayant le plateau, les tasses et la théière.

     Tout en se massant les fesses et en maugréant bruyamment sur la délicatesse renommée des deux femmes, Ryô se demandait si Kaori avait perçu son trouble face à Yoriko. Apparemment, il n'en était rien car elle expliquait à son partenaire les principaux points de la future affaire. Il se leva en baillant et alla se servir un verre pour se donner une contenance, puis s'assit en face de la cliente.

 - "Il va encore falloir que je joue les baby-sitters ! , grommela-t-il quand Kaori eut fini son exposé. Mais pourquoi diable as-tu accepté un travail venant de Saeko ? Tu sais bien qu'elle nous manipule trop facilement et que ses dettes sont toujours impayées…

 - Ryô, nous avons besoin de ce travail. Nous avons battu le record de mois passés sans clients, les finances sont au plus bas et…

 - C'est une demande officielle de mon département, Ryô, et tu seras payé, … et bien payé", ajouta Saeko en se lovant contre lui. Sa jupe échancrée s'ouvrit en libérant sa longue jambe droite qui aguicha et taquina celle de Ryô. Il commença à glousser bêtement et à minauder quand il fut interrompu par Yoriko.

 - "Je vous en prie, ne parlez pas de moi comme si je n'étais pas là. C'est de ma vie dont il s'agit et croyez-moi, s'il n'y avait pas eu ces fuites, vous n'aurez jamais entendu parler de moi. Ce n'est pas dans mon tempérament de demander l'aide de privés mais j'y suis forcé. Si vous ne voulez pas de l'affaire, je peux bien me débrouiller pour rester en vie quatre malheureux jours".

     Yoriko s'était levé du fauteuil et toisait d'un regard enflammé les trois personnes incriminées. Elle était fatiguée de fuir face à ces malfrats, elle était forcée de demander de l'aide, elle, le fin limier qui avait déjà mis fin à quatre réseaux de drogue et deux de prostitution. Son orgueil de flic venait de prendre un nouveau coup.

 - "Entendu, lâcha le nettoyeur. Nous allons protéger ton amie, Saeko. Qu'elle reste là en attendant le procès. L'étalon de Shinjuku ne laisse jamais tomber une jolie femme.

 - Bien, l'affaire est donc réglée, conclue Saeko, Yoriko, nous nous reverrons donc au procès."

     

Ryô raccompagna l'inspectrice jusqu'à la porte d'entrée, lui glissa quelques mots à l'oreille puis se dirigea vers la cuisine. Il plaça une bouteille de Bourbon sur la table, sortit un verre, puis referma la porte sans jeter un regard à sa partenaire.

 

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9

 

+ City Hunter
          - Trafic
          - Nouvelle cliente
+ Versailles no Bara
          - Pluie d'orage
          - L'âge de raison

+ Winamp skins
+ Dolls
+ Settings

+ City Hunter
+ Cat's Eye
+ Versailles no Bara
+ Divers

+ email
+ livre d'or



Layout: Lovely Designs
Brushes: Digital Bristle


Site By: Sweet Hitomi